Vous êtes ici

Station 1: Le rôle de l’eau

 

Le rôle de l’eau comme condition fondamentale de la vie sur terre.

C’est dans l’eau qu’est née la vie. Mais l’eau est également notre aliment le plus important. Le corps humain en contient environ 60 % et sans elle, certains processus ne peuvent pas fonctionner, par exemple la régulation de la température corporelle ou le transport d’éléments nutritifs par voie sanguine. Une déshydratation de 10 % peut déjà causer des troubles importants et une déshydratation de 20 % peut être mortelle. Mais la quantité d’eau que nous absorbons n’est pas la seule chose qui compte. Sa qualité est également importante. Notre eau potable ne devrait pas contenir de substances toxiques ni de microbes dangereux.

Le rôle de l’eau dans les paysages

L’eau est un élément qui sculpte les paysages. Elle fait éclater la roche, érode les sols, creuse les vallées ou les comble, et ce ne sont là que quelques exemples de ses nombreuses capacités. L’eau peut aussi avoir des effets néfastes. Les inondations peuvent avoir des effets dévastateurs et causer de grandes souffrances, mais d’un autre côté, elles rendent les terres fertiles. Les paysages allemands ont été formés lors de la période glaciaire, notamment par des mouvements de glaciers, et plus tard par l’érosion due aux eaux de fonte. Mais de nos jours encore, ils continuent d’évoluer en permanence. Les paysages côtiers et insulaires sont modifiés entre autres par le changement climatique et la montée du niveau des mers qui en résulte.

 

Les eaux souterraines

Les eaux souterraines constituent la ressource en eau la plus importante pour l’homme et pour la nature. Cependant, nombreux sont ceux qui croient que nos eaux souterraines constituent une réserve inépuisable. Il ressort pourtant de l’étude des quantités d’eau présentes sur notre planète que cette opinion est fausse.

Illustration: Le rôle de l'eau

En tout, il y a environ 1,4 milliard de km3 d’eau sur la terre. Sachant que 96,5 % de cette quantité se compose d‘eau salée ou saumâtre, il ne reste plus que 3,5 % d’eau douce. Et sur cette quantité d’eau douce, environ 69,6 % sont retenus dans les glaciers et les calottes polaires, 30 % sont des eaux souterraines, environ 0,1 % sont présents sous forme d’humidité dans les sols, de glace dans les sols gelés en permanence et d’eau dans les marécages. Seulement 0,3 % sont disponibles dans les lacs, les étangs et les cours d’eau. On comprendra donc que les eaux souterraines ne sont pas inépuisables et qu’elles constituent une ressource précieuse qu’il convient de protéger.

Eaux souterraines : il s’agit des nappes d‘eau qui remplissent de manière continue des interstices de l’écorce terrestre (pores, failles etc.), qui se trouvent à une pression au moins égale à la pression atmosphérique et dont les mouvements sont conditionnés par la gravité et par les frottements.

En vertu de la Loi allemande sur l’eau (Wasserhaushaltsgesetz) « l’eau doit être protégée en tant que partie intégrante des équilibres naturels, que base indispensable à la vie humaine, en tant qu’habitat pour certains animaux et certaines plantes ainsi que comme ressource utilisable par l’homme ». Cette protection s’applique aux nappes souterraines en vertu de l’article 2. En outre, la loi stipule que l’on doit éviter une diminution de la quantité d’eaux souterraines disponibles ainsi que toute dégradation de leurs propriétés chimiques.

 

La dégradation des nappes phréatiques

Cependant, les sols sont de plus en plus imperméabilisés dans les villes et l’accumulation de polluants dans les eaux des précipitations qui s’infiltrent dans le sol causent des problèmes majeurs. En outre, les ressources en eau sont surexploitées par endroits et les prélèvements sont bien trop importants (notamment dans les grandes agglomérations), de sorte qu’il y a une forte disparité entre les apports en eau (précipitations moins évaporation) et la consommation. L’eau des nappes souterraines est souvent prélevée très loin des localités où elle est distribuée. En outre, les espaces font l’objet d’une pression croissante du fait de l’agriculture, des infrastructures de transport et de l’industrie.

Pour protéger et conserver la ressource en eau, il convient de mener des actions pour résoudre ces problèmes. Il faut notamment réduire la consommation d’eau et veiller à la reconstitution des nappes souterraines. Pour cela, il faut veiller à l’épuration des eaux usées, réduire l’imperméabilisation des sols, prendre les mesures qui s’imposent dans l’agriculture et désigner des périmètres de protection des captages et des zones de protection des eaux pouvant s’étendre sur tout un bassin versant.

 

 

Français